DRAGON
CHINASTRAL * Astrologie chinoise * Yi- King * Feng Shui
DRAGON

Astrologie
Yi - King
Feng Shui
Hits Chinois


Le Lac Ding et les Lotus Dorés


PARTIE I

En l'an 2637 avant notre ère, notre ancêtre Xuan Yuan, l'Empereur Huangdi, montait sur le trône. Pour célébrer sa victoire sur Chi You, l'Empereur Huangdi fit fondre un grand vase tripode haut de 33 pieds.

Le jour dit, de tous les coins du pays, les habitants vinrent par milliers assister à la cérémonie. Nombreuses furent aussi les divinités du Ciel présentes. Les tambours célestes et les cloches divines résonnaient à des lieux à la ronde; les arcs-en-ciel brillaient de mille éclats dans le ciel; partout, des fleurs aux mille couleurs s'épanouissaient; les Dragons volaient et les tigres bondissaient, les oiseaux voletaient et chantaient; les fées dansaient dans le ciel, tandis que les dignitaires et les citoyens levaient au ciel leurs coupes de vin. Tout le pays était plongé dans l'allégresse.

A midi, une lumière étrange brilla soudain dans le ciel: des nuages colorés se formèrent, qui se dispersèrent peu à peu au loin; c'est alors qu'apparut un grand Dragon rouge, qui majestueusement descendait, faisant miroiter comme de l'or au soleil ses écailles flamboyantes.

Le Dragon alla poser sa tête sur le vase précieux; les barbes frôlaient la terre, tandis que son corps se balançait toujours dans le ciel.

A l'instant même, les chants et les danses s'arrêtèrent, les oiseaux rares et tous les animaux, les dignitaires et les citoyens, tous fixèrent leurs regards sur le Dragon céleste.

A sa vue, l'Empereur Huangdi éprouva une violente émotion. Il avait en effet compris que le Dragon était là pour lui, qu'il était venu le chercher pour le conduire au ciel.

IL posa les pieds sur un lotus doré. Celui-ci le hissa sur le dos du Dragon rouge, et la céleste monture vira lentement et reprit le chemin des airs...


PARTIE II

A la vue de l'Empereur Huangdi qui montait au ciel, nombreuses furent les personnes, qui voulurent partir avec lui, et se pressèrent vers le Dragon, cherchant à qui mieux mieux à s'agripper à ses longues barbes.

Ils s'accrochèrent très nombreux, aussi pas mal de barbes se trouvèrent-elles arrachées.

Le jour même où il avait rassemblé tous ses dignitaires et son peuple, l'Empereur Huangdi, monté au ciel, devint Immortel. L'on donna un nouveau à la ville: Xiandu, "capital de l'Immortel". Xiandu existe encore de nos jours: au Zhejiang, dans le district de Jinyun.

Au sommet de la montagne dite des Cimes Rouges, hautes de quelques mille pieds, l'on peut encore apercevoir la trace du grand tripode qui y fut déposé par l'Empereur Huangdi. Le vase était tellement lourd, qu'à son emplacement une fosse s'est creusée. Avec le temps, la fosse se remplit d'eau, et les gens l'appelèrent "Le Lac Ding".

Entre temps, le lotus où l'Empereur avait posé ses pieds, s'était reproduit et les lotus recouvraient nombreux les abords du lac, et leur parfum délicat embaumait l'air.

Leurs couleurs fraîches attirèrent les regards des gens qui vinrent en foule les cueillir. Un génie céleste assista à la scène et, d'un coup de vent emporta tous les lotus au ciel.

Mais deux pétales, légers et soyeux, volèrent en d'autres directions. L'un alla se poser au sommet d'une montagne, dans le district de Dongyang. Le pétale grossissait de jour en jour et la nuit scintillait de mille lumières.

Emerveillés, les gens l'appelèrent "Jinhua" (Fleur d'Or). Sur ce même lieu se dresse aujourd'hui le mont Jinhua; à ses pieds, s'étend encore le district du même nom.

L'autre pétale alla se poser sur le mont Xiandu et grossit jusqu'à devenir la pierre de base du pavillon Wenyu, dite "Pierre des Lotus Verts".

Fin de cette Histoire.

A Suivre : Shi Xuanzhao