DRAGON
CHINASTRAL * Astrologie chinoise * Yi- King * Feng Shui
DRAGON

Astrologie
Yi - King
Feng Shui
Hits Chinois


Yi et les Monstres


PARTIE I

Yi menait une vie paisible sur Terre. Le peuple l'aimait et le respectait. Bravant de nombreux dangers, il enraya tous les fléaux qui s'étaient abattus sur le peuple.

Yi aimait beaucoup chasser. Il allait souvent dans les hautes montagnes et les grandes forêts poursuivre les bêtes sauvages. En ce temps-là, le pays était infesté d'animaux sauvages. Nombreux étaient les hommes dévorés par les bêtes! Sans parler de tous les monstres contre lesquels le peuple ne pouvait résister. Yi décida alors de les exterminer.

Dans les plaines centrales vivait le monstre Yayu. Il ressemblait à un boeuf, couvert de poils longs et rouges, avec un visage humain et des sabots de cheval. Son cri ressemblait aux pleurs d'un enfant. Féroce, doté d'une force prodigieuse, il se déplaçait très vite, pénétrant parfois la nuit dans les villages où il détruisait les maisons et attaquait les gens. Nombre d'habitants furent ainsi dévorés.

Yi, fort de son adresse au tir à l'arc, décida de le tuer à distance.
Un jour, d'après les renseignements donnés par les habitants, il se rendit dans une haute montagne à la recherche de Yayu. Il arriva bientôt dans une profonde vallée, jonchée de crânes et d'ossements humains. Le monstre Yayu était là, couché sur une grande dalle de pierre, en train de dévorer ses dernières proies. Yi, qui avait de la peine à contenir sa colère, banda son arc, visa une seconde et lui décocha une flèche mortelle. Atteint en pleine figure, Yayu poussa un cri épouvantable et rendit son dernier soupir.

Dès lors, la population des plaines centrales mena une vie paisible.


PARTIE II

Cependant, dans les plaines du sud, vivait le monstre Zuochi, pourvu de dents redoutables de deux mètres de long, dures comme du fer et tranchantes comme des sabres. Zuochi vivait dans l'eau, guettant les passants sur lesquels il se jetait brusquement et qu'il entraînait au fond des eaux pour les dévorer. Comme sa peau était très épaisse et dure comme une armure, Yi attendit que Zuochi ouvrit toute grande sa gueule pour lui décocher une flèche qui s'enfonça profondément dans sa gorge. Le monstre mourut en poussant un râle de douleur.

Toujours dans le sud, sur les rives de la rivière Xiong-shui, vivait un autre monstre, Jiuying, qui causait des ravages parmi la population riveraine. Jiuying avait neuf têtes, crachait du feu ou de l'eau, et faisait preuve d'une grande férocité. Si on le blessait ou arrivait à lui couper une tête, non seulement il ne mourait pas, mais il se jetait férocement sur son agresseur. Yi décocha neuf flèches dans les neuf têtes avec une telle rapidité que le monstre Jiuying n'eut pas le temps de réagir et mourut sur le champ.

Au bord du lac Dongting, non loin de la rivière Xiong-shui, vivait Bashe, un python monstrueux qui pouvait avaler d'un seul coup un éléphant adulte. Il recrachait les os après trois années de digestion. Ces os d'éléphants étaient un bon médicament pour toutes les maladies de coeur et d'estomac. Mais Bashe était inabordable. Féroce, il semait la terreur partout sur son passage, avalant tous les êtres vivants. Après un combat acharné, Yi parvint à le tuer. Une montagne d'os s'amoncela. On appela cet endroit le Tombeau Ba.


PARTIE III

Après avoir tué les monstres du Sud, Yi retourna dans le Nord. En traversant les régions de l'Est, il apprit qu'un grand oiseau, Dafeng, causait de grands ravages. Quand il volait, ses ailes couvraient la moitié du ciel et leurs battements déchaînaient des tempêtes qui déracinaient de nombreux arbres et emportaient des centaines de maisons. Dafeng, qui s'attaquait aussi aux hommes et aux bêtes, volait très bien et il était difficile de l'atteindre. Lorsqu'on le blessait d'une flèche, il s'enfuyait au loin, pour revenir plus tard recommencer ses raids meurtriers. Mais Yi trouva une parade. Il attacha un fil à l'empenne de la flèche et, quand cette dernière atteignit l'oiseau, celui-ci ne put s'enfuir. Yi ramena Dafeng sur terre et le tua d'un coup d'épée. Les anciens propagèrent cette ingénieuse méthode pour la chasse des grands prédateurs.

Près de Sangcun, un village des régions occidentales, Yi tua le sanglier géant fengxi et le renard fenghu qui pouvait se métamorphoser en homme.

En exterminant tous ces fléaux, Yi apporta une immense contribution au peuple chinois. C'est pourquoi son souvenir et la vénération dont il est l'objet se sont perpétués de génération en génération.

Fin de cette Histoire.

A Suivre : Yandi, Dieu du Soleil