DRAGON
CHINASTRAL * Astrologie chinoise * Yi- King * Feng Shui
DRAGON

Astrologie
Yi - King
Feng Shui
Hits Chinois


Le Vieux Chasseur et l'Empereur


PARTIE I

Il était une fois un vieux chasseur qui était un tireur d'élite. Il ne ratait jamais son but, que ce soit un oiseau en plein vol ou un animal en pleine course. Il sortait tous les jours pour chassser les animaux qui endommageaient les récoltes, et les bêtes féroces de la région avaient été presque toutes tuées par lui. Il ne restait qu'un esprit de chèvre qui vouait une haine mortelle au vieux chasseur.

Cette année-là, l'Empereur était las de l'impératrice et de ses concubines. Il fit chercher partout des belles filles. Cependant, aucune des filles qu'on avait trouvées ne plaisait à l'Empereur qui, très cruel, fit tuer ces jeunes filles et les fonctionnaires.

Il confia ensuite la tâche à deux de ses ministres nommés Dao Yue et Jin Cheng en leur disant:
- Si vous ne trouvez pas de belles filles, je vous ôterai aussi la vie!

Dao Yue et Jin Cheng, d'un air mélancolique, prirent congé de leurs familles et quittèrent la capitale.

Ils marchèrent du lever au coucher du soleil et traversèrent ainsi des grandes montagnes, des rivières et des ruisseaux. Mais nulle part ils ne trouvèrent de jeunes filles assez belles pour plaire à l'Empereur.

Un jour, fatigués, ils s'assirent sous un gros arbre pour se reposer. Au cours de leur conversation, Dao Yue dit:
- Hélas, voilà plusieurs mois que nous sommes sortis. Comment nous expliquer devant l'Empereur quand nous rentrerons à la capitale?

- C'est vrai. Nous n'avons qu'à mourir! répondit Jin Cheng.

Après avoir réfléchi, Dao Yue continua:
- Tant pis pour nous. Pourquoi ne cherchons-nous pas une vieille dame, la plus laide du monde, pour agacer l'Empereur. Ainsi après avoir déchargé notre colère nous nous résignerons à mourir.

Jin Cheng applaudit à ces paroles en disant:
- Bonne idée! Passons aux actes!


PARTIE II

La conversation des deux hommes fut surprise par l'esprit de chèvre qui était cachée derrière l'arbre. Il se transforma tout de suite en une vieille dame très laide.

Un panier abîmé à la main, la vieille dame passa exprès devant les deux hommes. En les voyant, Dao Yue lui dit:
- Grand-mère, où allez-vous?

- Je vais cueillir de l'herbe pour mes cochons, répondit la vieille dame.

- Nous allons vous présenter à l'Empereur pour qu'il vous épouse, d'accord?

- Comment voudrait-il épouser une dame aussi vieille et laide que moi? dit la vieille dame.

- Il voudra sûrement. Si vous êtes d'accord, nous allons vous faire transporter au Palais impérial, fit Dao Yue.

La vieille dame accepta avec joie. Dao Yue et Jin Cheng trouvèrent un palanquin dans le village voisin et invitèrent deux hommes à porter la vieille dame.

Au Palais impérial, les deux ministres étaient prêts à être exécutés. Mais une belle fille pleine de charme sortit du palanquin. Transporté de joie, l'Empereur se maria avec elle la nuit même.

Peu de temps après, la nouvelle concubine tomba brusquement malade. Saisi d'inquiétude, l'Empereur craignait qu'elle mourût. La jeune femme dit un jour à l'Empereur en minaudant:
- Oh là là, je souffre tant d'une maladie cardiaque que je vais mourir. Un docteur m'a dit que cette maladie ne peut être guérie qu'avec du coeur de chasseur! Je vous prie, Majesté, de m'aider à guérir!

L'Empereur ordonna tout de suite de tuer beaucoup de chasseurs et de leur arracher le coeur pour le donner à manger à la nouvelle concubine. Chaque fois que la jeune femme mangeait un coeur sanglant, elle allait mieux pendant deux ou trois jours.

Le temps passait, presque tous les chasseurs avaient été tués à cause de cet esprit de chèvre. Mais parmi ses victimes, il n'y avait justement pas le vieux chasseur.


PARTIE III

Un jour, la nouvelle concubine eut une autre crise cardiaque. Les mains sur la poitrine, elle se roulait sur le lit, poussait des cris et dit en sanglotant à l'Empereur:
- Si vous m'aimez vraiment, faites venir le vieux chasseur. Je ne serai complètement guérie qu'après avoir mangé son coeur.

A ces paroles, l'Empereur fit aussitôt chercher le vieux chasseur. Ce dernier, un fusil sur l'épaule, suivi d'un chien de chasse, arriva au Palais impérial. L'Empereur le fit venir dans la chambre de sa nouvelle concubine à qui il demanda:
- Est-ce lui, le vieux chasseur?

Lorsque la femme se dressa sur son séant pour regarder le vieux chasseur, le chien la reconnut et se jeta sur elle pour la mordre. Prise de panique, le jeune femme reprit brusquement sa forme originelle de chèvre et s'enfuit.

Le chien se mit à sa poursuite en aboyant, et le vieux chasseur les suivit en apportant son fusil. Après une longue poursuite, le chien mordit la chèvre au cou, le vieux chasseur arriva et tira sur la chèvre qui fut tuée sur le coup.

Le vieux chasseur avait éliminé cet esprit de chèvre néfaste, et tout le monde en fut content. Cependant, l'Empereur était fou de colère d'avoir perdu une belle et jeune concubine. Il vouait une haine implacable au vieux chasseur et cherchait en secret comment l'assassiner.

Un jour, l'Empereur envoya quelqu'un chez le vieux chasseur pour l'inviter au banquet tenu au Palais impérial afin de le récompenser d'avoir tué l'esprit de chèvre.

Le vieux chasseur savait bien que cette invitation annonçait plus de mal que de bien et dit à son épouse et à ses enfants avant de partir:
- Si je meurs, ne pleurez surtout pas. Mettez une table au milieu de la pièce principale et une chaise à côté. Posez mon cadavre sur cette chaise pôur qu'on croie que je suis en train de fumer comme si j'étais vivant. Puis, il s'en alla.


Le vieux chasseur et l'Empereur.
PARTIE IV

Au Palais impérial, l'Empereur et ses ministres l'invitèrent à boire. L'Empereur avait fait empoisonner une cruche de vin destinée au vieux chasseur.

Bien que le vieux chasseur ait craché du vin qu'il avait bu, il en avala un peu. Sentant des brûlures à l'intérieur de son corps, le vieux chasseur comprit que l'effet du poison commençait à se produire. Il prit tout de suite congé de l'Empereur et prit le chemin du retour.

Le vieux chasseur rentra à la maison en trébuchant. Une fois sur le lit, il mourut. Malgré leur chagrin, sa femme et ses enfants n'osèrent pas éclater en sanglots et, pour respecter ses recommandations, ils le mirent, une pipe dans la main, sur la chaise près de la table dans la pièce principale, l'installant comme s'il était en train de fumer.

L'Empereur envoya deux fonctionnaires voir si le vieux chasseur était mort. En se cachant à l'extérieur de la maison du chasseur, ils regardèrent pendant longtemps, sans rien voir d'extraordinaire: le vieux chasseur était assis sur une chaise et fumait.

Rentrés au Palais impérial, les deux fonctionnaires informèrent l'Empereur de ce qu'ils avaient vu. Etonné, l'Empereur ne les crut pas et se rendit lui-même à la maison du vieux chasseur pour voir de ses propres yeux.

En effet, il vit que le vieux chasseur était bel et bien assis sur une chaise et fumait toujours. L'Empereur entra dans une grande fureur en croyant que ses fonctionnaires lui avaient désobéi et n'avaient pas empoisonné le vin et que par conséquent, le vieux chasseur n'était pas mort.

Il décida de goûter d'abord lui-même le reste du vin, puis de faire tuer celui qui avait désobéi. Mais le vin avait été empoisonné et l'Empereur mourut sur son lit après l'avoir bu.

C'est seulement à ce moment-là que la famille du vieux chasseur éclata en sanglots.

Fin de cette Histoire.

A Suivre : Les Statues des 13 Tombeaux des Ming