DRAGON
CHINASTRAL * Astrologie chinoise * Yi- King * Feng Shui
DRAGON

Astrologie
Yi - King
Feng Shui
Hits Chinois


Geshan et Perle de Dragon


PARTIE I

Autrefois, dans un village nommé Bizika, habitaitent deux frères, Gelu, le grand et Geshan, le petit. La femme du premier avait plus d'un tour dans son sac; et son mari était toujours à ses pieds. Le petit Geshan, tout au contraire d'eux, était un enfant honnête.

Dès l'âge de 12 ans, le petit perdit ses parents et connut dorénavant une vie de souffrances. Son frère et sa belle-soeur le battaient quoi qu'il fit à coups de poing et de pied. Le pauvre petit passait ses journées dans la douleur et la misère.

Le temps passa, l'enfant eut 17 ans. Les deux méchants décidèrent de le tuer afin de garder pour eux-mêmes tous les biens de la famille. Il se trouva que juste à ce moment-là, la Cour impériale recrutait des soldats. Mari et femme, au mépris de toute humanité, vendirent secrètement leur frère à un richard, comme remplaçant du fils de celui-ci dans l'armée. Geshan allait être enrôlé de force le soir même.

Or il habitait dans le village une vieille femme charitable appelée Wang, qui, ayant pitié du pauvre jeune homme, lui apprit la mauvaise nouvelle.

Tout ahuri, Geshan eut les larmes aux yeux.
"Qu'est-ce que je peux faire? murmurait-il, un grand homme ne se laisse pas devenir la proie de l'injustice, comme dit le dicton. Il vaut mieux que je m'enfuie."

Une fois décidé, il se passa un couteau à la ceinture et s'échappa directement sans rentrer à la maison.

La lune se leva dans le ciel étoilé. Le jeune homme se dirigea vers la Grande Ourse malgré la faim et la fatigue. "Où trouver un abri ?"

A cette pensée, il ne put s'empêcher de verser des larmes.


PARTIE II

Le lendemain matin, le soleil se montra. Geshan s'avança dans la direction du levant. Il traversa des montagnes et des rivières, marchant toujours la tête baissée sans prêter attention aux beaux paysages ni aux gazouillement des oiseaux.

Soudain, un grand vent froid se mit à souffler. Apeuré, l'homme leva la tête et vit voler vers lui un beau rossignol, suivi d'un serpent venimeux de dix pieds. Celui-ci la tête levée, ouvrait sa gueule sanglante, sifflant avec sa langue rouge d'un pied de long.

Le bel oiseau risquait de perdre la vie. A ce moment-là, Geshan, sans hésiter, prit son couteau et l'agita vers le reptile. L'oiseau profita de l'occasion pour sauter sur les épaules de l'homme, le serpent reçut un coup de couteau exactement au cou, son point vulnérable, il rendit alors son dernier soupir.

Se retournant, l'homme ne vit plus d'oiseau, mais découvrit cependant une belle fille derrière lui. Il allait continuer son chemin sans trop réfléchir quand la fille cria soudain:
- Grand frère! grand frère! Attendez une minute, j'ai quelques mots à vous dire.

- Nous sommes complètement inconnus, que pouvez-vous bien avoir à me dire? répondit l'homme.

- Je m'appelle Perle de Dragon, je suis la troisième fille du Roi Dragon. Je viens de cueillir de l'amadouvier. Sur le chemin de retour, j'ai rencontré cet animal et grâce à vous, je suis encore en vie. Je veux bien que nous devenions mari et femme afin de vous remercier de ce service. Si vous êtes... d'accord?... termina-t-elle, en baissant la tête d'un air timide.

Quoique rouge au visage, le jeune homme se réjouit en son coeur. Quand il se rappela sa dure vie, il s'inquiéta et dit:
- Je suis un vagabond sans famille, incapable de vous faire vivre, vous...

- Je ne demande que votre accord, et je m'occuperai de tout, répondit la belle demoiselle.

Geshan accepta sa proposition, ils se prosternèrent tous deux dans un temple en prenant le ciel et la terre comme témoins de leur fidélité et devinrent mari et femme.


PARTIE III

Trois jours après, les deux jeunes mariés arrivèrent dans le Palais du Dragon. Perle de Dragon présenta à ses parents son sauveur et raconta leur histoire d'amour. Ceux-ci ne purent retenir leur joie à la vue du brave et honnête garçon.

Quoique heureux dans le Palais, Geshan n'avait pourtant pas l'habitude de vivre sans rien faire. Il pensait à son pays natal autant qu'à la vie sur terre. Il finit par dire à sa femme:
- Quelque beau que soit le Palais du Dragon, la vie y est monotone, retournons plutôt sur la terre.

Ayant justement la même idée que son mari, Perle de Dragon acquiesça.

A la veille de leur départ, le Roi Dragon convoqua tous les ministres et demanda à son gendre:
- Qu'est-ce que tu veux comme trésor?

- Je n'en veux aucun, répondit l'homme. Faute d'eau dans mon pays, les gens ne peuvent pas cultiver la terre et n'ont donc rien à manger. Je vous prie de me donner un objet pouvant produire de l'eau.

Le Roi Dragon offrit un vase précieux à Perle de Dragon, et tous deux quittèrent avec joie le Palais et revinrent sur terre.

Le lendemain, Perle de Dragon prit le vase, son mari le remplit d'eau, qu'il versa au pied de la montagne. Des bruits d'eau se firent entendre partout et de petits ruisseaux coulèrent le long de la vallée vers les champs.

Depuis lors, on ne vit plus de terres desséchées et les deux mariés, ainsi que les habitants du village, vécurent dans le plus grand bonheur.

Fin de cette Histoire.

A Suivre : Le Souverain Millet